La chieuse

La chieuse entre dans le wagon avec son pote, son mec appelez comme bon vous semble.

Elle pousse le peuple et arrive vers moi déjà faxée contre la vitre opposée,

elle parle bien fort pour raconter comme elle est brillante (que voulez-vous, le savoir c’est comme le pâté moins on en a plus on l’étale! version confiture existante mais pour le coup le pâté lui convenait bien)

et là elle se colle à moi ,genre, c’est pas comme si y’avait d’la place (pour une fois), j’me sens mal du coup parce que j’ai pas d’espace et de voir qu’elle me vole de la place pour respirer pépère çà me gonfle, je prends sur moi (comme souvent malgré ce que vous pensez) et là le métro freine, et vous devinerez jamais qui ne se tenait pas ? j’vous la donne en mille: LA CHIEUSE. (d’où son nom, çà y est vous devenez presque bon les gens) 

Elle me tombe dessus (et m’écrase le pied de tout son poids) histoire de ne pas juste me voler de l’air, elle me choppe aussi mes ondes positives (pour le peu qu’il reste) et mon gros orteil en bonus.

Là elle me regarde grand sourire, comme une conne,et baragouine un « désoleyyyy » digne des teen movies, celui que tu dis mais dont tu te fiches carrément. je la fixe droit dans les yeux, d’un regard plus noir que les cheveux de blanche neige, j’ai le visage fermé, je ne suis pas du tout d’humeur à rire. tiens toi à la barre, c’est JUSTE fait pour çà à la base. 

Note à la ratp: mettre un mode d’emploi des barres fixées dans le métro, quoi que pas sûr qu’elle sache lire.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s