La connasse et son gamin

Le tableau:

Une rame de métro, une meuf monte avec sa poussette (déjà que le wagon est bondé) 

Son môme est ensuqué et est calme du coup, c’est sans compter sur sa mère (la connasse) qui, a choisi de le faire chier (alors qu’il se repose dans sa poussette tranquillement) forcément le gamin se met à hurler, puis chialer hyper fort et gigoter en donnant des coups de pieds: pas d’chance j’étais près de lui et mon tibia s’en souvient. C’est cadeau. Paye ton début de journée merdique:

bilan> migraine et tibia bleuté.

Publicités

Les haleines alcoolisés dès le matin, je pige pas là.

Le matin, je me dépêche pour attraper un métro, je rentre et comme chaque matin le métro est bondé 

Un mec rentre deux stations après moi et se colle là à côté de moi, le hic? il a une haleine qui pue l’alcool.

Dois-je préciser qu’il est 8h50 du MATIN? J’ai juste cru que j’allais lui vomir mon petit dej’ dessus.

Au moins il aurait senti meilleur.

 

Image

La connasse, la vraie. (déclinable au masculin.le tout au singulier ou au pluriel)

La connasse, la vraie. (déclinable au masculin.le tout au singulier ou au pluriel)

Je ne vous la présente pas hein, vous l’avez déjà surement croisée, celle qui vous pousse pour entrer dans la rame avant vous, pour poser son popotin, et qui, pendant que vous vous êtes resté debout tout le trajet vous pousse pour sortir avant vous, alors là, vous êtes en ébullition, et vous faite un truc stupide: vous la dépassez. Et comme vous êtes bien éduqué vous tenez la porte, et là rien. pas merci, ni un sourire ni rien. et là çà me donne juste envie de rembobiner et de lui tenir la porte puis au dernier moment de la lui claquer dans sa face. BIM. Voilà voilà.