Elle m’enfume

Rer c – now.

une nana est calée contre les distributeurs, sa voix est rauque et elle commente tous les changements de trains sur les quais. Elle sort sa clope et n’hesites pas à l’allumer en pleine gare d’invalides,le tout en me crachant toute sa fumée dans la tronche. Il est JUSTE interdit de fumer dans les gares. Encore que ca..Ca ne choque plus personne, mais qu’elle se permette de me fumer à la tronche ça je ne peux tolerer. Y’en a vraiment qui ne manquent pas d’air

Serge ce héros !

lapinRATP

 

Vous ne connaissiez peut-être pas son prénom, mais Serge le lapin, pour les intimes, est le lapin dont le kiff est de se coincer les doigts dans les portes du métro, et ce, depuis 1977. (comme quoi, on peut ne pas apprendre de ses erreurs!)

Mais depuis mai 2014 il porte fièrement un jean et des baskets ! So d’jeuns! (des converses les gars, des conveeeerses!)

Et lui aussi est Hyper connecté, il a un compte Twitter !(Si si jt’assuuure!) 

Tellement « Famous » qu’il a déjà son interview dans Bilboquet magazine. Si t’es un curieux, et que tu crois que j’dis que d’la merde des bêtises et/ou que j’prends des substances, tu peux enrichir ta culture ICI.

Voilà voilà,

vous avez toutes les clefs en main pour vous la péter et pourquoi pas aborder une jeune demoiselle dans le métro 😉

(bah oui, parler du beau temps ou de la pluie DANS le métro, c’est un peu plus compliqué hein. -Sauf le métro aérien- ouai ouai j’vous vois v’nir de loin moi les cocos.)

Régie autonome des transports parisiens

RATP Aka Régie Autonome des Transports Parisiens…

Tout d’abord merci d’exister, car sans vous pas d’agathedanslemétro – J’voudrais remercier la RATP sans qui tout cela ne serait pas possible moui moui je gagne un oscar là les gars 

Régie, j’entends bien, mais AUTONOME euuuuh j’suis pas convaincue là en faite, les gars.

Naaan mais c’est vrai, je vais encore passer pour une râleuse j’ai l’droit j’suis parisienne mais chaque jour je regarde le petit écran d’information de la Ratp, et il est plutôt rare de ne pas y voir un « incident grave de voyageur », « une panne technique » ou « un colis suspect ». J’dis çà, j’dis rien hein.

 

 

Quand on parle du loup, y’a son cousin qui vient d’m’envoyer un SPAM mail, –> SNCF vous salue!

 

Circus

Aujourd’hui dans la ligne 7 en rentrant de l’agence, je me suis rendue compte que《les gens》étaient revenus de vacances… déjà parce que j’ai faillit mourir emportée par la foule comme disait piaf… ensuite parce que je me suis retrouvée sérrée dans un wagon plein à craquer. Heureusement j’avais ma musique pour me divertir. J’avais juste l’impression d’être dans dumbo, vous savez quand le cirque arrive via des trains pleins à craquer. J’ai divagué me disant que nous n’étions que des marchandises et que personne ne valait plus que son voisin. Jusqu’à ce que je regarde à ma droite et qu’un homme était resté assis malgré le monde dans la rame. Et là j’me suis dis que j’valais surement plus que lui. 

L’interminable attente

[Rer c – austerlitz- en live]

Les travaux sur le rer c + le poste d’aiguillage qui a cramé à vitry = coktail molotov dans ta face de petit con d’non-vacancier parisien. Que dire de plus? Pour resumer quoique,au vu des circonstances j’ai largement le temps de developper ahem cela fait deux soirs de suite que je me dois d’attendre 37 à 40 minutes sur le quai qu’un putain d‘train ne daigne arriver pour quelques foutues stations innaccessibles par d’autres trajets safe. Alors, quand après avoir porté sur mes épaules ma journée bien remplie et mon gros sac de sport , que je suis fatiguée et que j’ai encore 3000 choses à faire en rentrant avant d’poser mon cul délicat posterieur at home, j’ai juste pas du tout la patience pour jouer à ce ptit jeu là figurez-vous.

Parce que remember it, le temps perdu l’est à jamais.

Elle pleure

[Rer c – now]

Je me trouve en face d’une jeune femme qui pleure. J’ai le coeur arraché de voir ses larmes ruisseller le long de ses joues. Pourtant je ne la connait pas. Par pudeur, elle tente de les cacher derriere ses lunettes de soleil. Que puis-je faire? Comment lui parler pour tenter de la consoler, puisque je ne sais rien d’elle… nos chemins se separent bibliotheque francois mitterand.

L’hypocondriaque

[Ligne 7]
Je rentre dans le metro et vais me poser sur un strapontin. Une vieille femme deja assise me toise car j’ai un gros sac de sport et des poils de chats sur mon pantalong. J’ai cru qu’elle allait fusionner avec la vitre tellement elle s’est eloignee de moi. Desemparee je la regarde. Elle change de place. Pour finalement recommencer le meme cirque. Ouff. Le probleme ne venait donc pas de moi.

Les Sardines

Toujours dans ce fameux bus je me retrouve collée à la vitre,

au feu je divague et mes yeux se retrouvent sur le conducteur d’une camionnette, je soupire en levant les yeux au ciel, en souriant. Lui en empathie, m’imite collée à la vitre telle une sardine. On s’comprends bien sans les mots. Je vais songer a devenir mime. Ou pas.

Son et lumiere

Ce soir, ligne 7.
Un mec debarque et monte le son il se met a rapper bizarrement : je ne sais pas s’il s’agit de francais d’espagnol ou de portugai vu comment celui ci articule -irony my friend -le beat est un classique de don omar. Et la le mec switch avec « blurred line » et commence a se frotter sur les barres du metro comme s’il s’agissait de barres de pole…main droite puis main gauche accrochees de part et d’autre, il se lance dans un enchainement de tours semblables a des saltos. J’insiste sur le semblable. Bref il a fait sourire pas mal de monde. Moi y compris.
Parfois j’hallucine dans le metro ici.