L’hypocondriaque

[Ligne 7]
Je rentre dans le metro et vais me poser sur un strapontin. Une vieille femme deja assise me toise car j’ai un gros sac de sport et des poils de chats sur mon pantalong. J’ai cru qu’elle allait fusionner avec la vitre tellement elle s’est eloignee de moi. Desemparee je la regarde. Elle change de place. Pour finalement recommencer le meme cirque. Ouff. Le probleme ne venait donc pas de moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s