La Rupture. Incident interne du voyageur.

Une rupture c’est un peu comme nos réactions face à un colis suspect. On est impuissants face à la situation. Plus rien n’avance. Il y a ceux qui restent là, en attendant, puisqu il n’y a plus d’espoir. Ils râlent et s’énervent, mais rien n’y fait. Les plus téméraires rebondissent quasi immédiatement et trouvent le moyen d’avancer même si cela implique de faire 5 changements et de bouleverser leurs habitudes. Il y a ceux qui ont un peu d’espoir et qui, après avoir réfléchit un peu à la situation décident d’avancer en prenant le chemin le moins long pour arriver à destination.
On en croise beaucoup des gens autour de nous dans les transports. Saurez vous repérer ceux qui subissent silencieusement un incident voyageur interne?

Ils avancent en silence et se reconstruisent petit à petit. Doucement mais surement ils reprennent confiance en eux au fil des trajets. Stations après stations…

confucius

Publicités

Call Me Xéna (Des Transports En Communs)

Vendredi 09/01 – La Défense

Après une semaine riche en émotion, en stress et en énergie négative, je pars du bureau pour aller troquer mes bottines contre mes baskets à la salle, histoire de relâcher la pression. Mais c’était sans compter : le colis suspect à châtelet qui a tout de même réussi à immobiliser deux lignes, à savoir le RER A ET la ligne 1. Je me lance alors dans une réflexion poussée pour savoir comment aller à la salle depuis la défense. à cet instant je me sens tel un rat dans un labyrinthe. je me dirige donc vers la ligne L qui m’emmènera à St Lazare, sauf que le train s’est immobilisé, dans le noir, JUSTE avant d’arriver à St Lazare, et en guise de soutien une charmante voix qui nous indique que « le train est arrêté sur les voies, veuillez ne pas descendre de celui-ci » -CIMER ALBERTE- Bref j’ai mis presque 2h pour faire un trajet qui d’habitude ne dépasse pas les 45minutes.

Récap’ problèmes:Ligne Rer A, Ligne 1, Ligne L
Samedi 10/01 – Cour St Emilion
Ligne 14 – Je sors du cinéma Gaumont opéra, je vais prendre la 14 pour rejoindre ma mère à Olympiades. La ligne 14 s’immobilise à deux arrêts du terminus. Un incident technique, paraît-il, nous attendons tous sagement. (pas l’choix me direz-vous) puis un agent nous hurle de sortir du wagon. tout le monde se regarde, on sent que la menace est omniprésente. nous n’aurons pas plus d’informations si ce n’est que l aligne est immobilisée et qu’il faut emprunter les correspondances. MAIS QUELLES CORRESPONDANCES MEC ON EST A COUR ST EMILION LAAA! bref, j’ai marché, en m’disant que çà aurait pu être pire, il aurait pu y avoir de la pluie.

—– 2heures plus tard j’apprendrai que le cinéma Gaumont a été évacué à 20h car suspicion de bombes/attentats/bordel. Okay…

#IMALIVE

« Il est pas frais mon poisson? »

Le métro c’est un peu comme les Dragées surprises de Bertie Crochue,
Parfois tu tombes sur des douceurs: caramel, mûres, vanille, mais le plus souvent tu as le droit (QUI A LE DROIT? -Patrick sors de ce corps-)aux goût ignobles de poubelle ou de crotte de nez. Sauf que le métro C’EST LA VRAIE VIE. Du coup d’avoir quelqu’un qui sent le poisson pourri (littéralement, le poisson mais moisi le truc qui est resté là, qui a macéré, sur lequel on imagine déjà des champignons et tout le toutim) et bah çà donne la gerbe.
Heureusement (il y a Findus!) Hollywood chewing-gum était à la rescousse, j’ai juste passé mon trajet ligne 7 à m’auto souffler sur le nez histoire de ne pas rendre mon ptit dej’.
Voilà voilà.