« Il est pas frais mon poisson? »

Le métro c’est un peu comme les Dragées surprises de Bertie Crochue,
Parfois tu tombes sur des douceurs: caramel, mûres, vanille, mais le plus souvent tu as le droit (QUI A LE DROIT? -Patrick sors de ce corps-)aux goût ignobles de poubelle ou de crotte de nez. Sauf que le métro C’EST LA VRAIE VIE. Du coup d’avoir quelqu’un qui sent le poisson pourri (littéralement, le poisson mais moisi le truc qui est resté là, qui a macéré, sur lequel on imagine déjà des champignons et tout le toutim) et bah çà donne la gerbe.
Heureusement (il y a Findus!) Hollywood chewing-gum était à la rescousse, j’ai juste passé mon trajet ligne 7 à m’auto souffler sur le nez histoire de ne pas rendre mon ptit dej’.
Voilà voilà.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s