Smile.

Hier soir, bus 183. 20h.

On le sait, pendant les vacances scolaires c’est la misère dans certains transports.
Globalement les temps d’attentes rallongent et le nombre de personnes à bord s’amassent.
Hier, j’ai dû me tenir, le bras en l’air pour ne pas m’effondrer sur la dame assise avec ses courses.
C’est à ce moment là que le conducteur a pris la parole :  » bonsoir à tous, je sais, on est tous fatigués, personellement c’est mon dernier trajet de la journée, alors si vous pouviez vous serrer, – vous pouvez en profiter pour quelques câlins si vous voulez – Histoire qu’on ne reste pas une éternité à chaque arrêt et que tout le monde rentre chez soi au plus vite, bisous bisous! »

Bref, j’ai ha-llu-ciné …ca faisait si longtemps ! En tout cas j’ai bien rigolé. Merci.

Chacun sa madeleine

Bus 183.

Alors même que je suis en train de finir d’écrire mon récit du matin, je suis interpelée par le son qui émane d’un jeu musical pour enfant, là devant moi.
Cette musique qui, un peu à la façon de la madeleine de Proust me rends tout a coup nostalgique.
Des images rassurantes me viennent alors, et je ne peux m’empêcher de sourire, d’une manière sûrement quelque peu niaise pour quiquonque me regarde.

Les paroles vous rapelleront peut être quelque chose à vous aussi:

Ah ! vous dirai-je, maman
Ce qui cause mon tourment ?
Papa veut que je raisonne
Comme une grande personne
Moi je dis que les bonbons
Valent mieux que la raison.

Elle résonne en moi cette chanson, elle qui me semblait n’avoir aucun sens me semble tout a coup en prendre un.

Nostalgie

Bus 183.
À l’instant.

Alors même que je suis en train de finir d’écrire mon récit du matin, je suis interpelée par le son qui émane d’un jeu musical pour enfant, là devant moi.
Cette musique qui, un peu à la façon de la madeleine de Proust me rends tout a coup nostalgique.
Des images rassurantes me viennent alors, et je ne peux m’empêcher de sourire, d’une manière sûrement quelque peu niaise pour quiquonque me regarde.

Les paroles vont rapelleront peut être quelque chose à vous aussi:

Ah ! vous dirai-je, maman
Ce qui cause mon tourment ?
Papa veut que je raisonne
Comme une grande personne
Moi je dis que les bonbons
Valent mieux que la raison.

Elle résonne en moi cette chanson, elle qui me semblait n’avoir aucun sens me semble tout a coup en prendre un.

La musique adoucit les moeurs

Dimanche.
Ligne 6.

Les métros mettent plus de temps à arriver, c’est dimanche pour tout le monde. Cette ligne je l’adore car elle permet de sentir les rayons du soleil qui caressent mon visage, ou de voir la pluie ruisseller le long des portes-fenêtres. Mais parfois je la déteste car bondée et bien trop bruiyante.
Taquine, elle me distrait et parfois, mon trajet m’emmène titiller la dame de fer, et puis, c’est à chaque fois à peu près la même emotion qui m’envahit, une profonde inspiration et tout mon corps se dit qu’il a la chance d’être né ici. Cette fois, je vais m’arrêter à Montparnasse. J’ai eu de la chance , un guitariste est monté dans ma rame et il a joué « Stairway to heaven » alors sans vraiment comprendre pourquoi, j’ai pleuré.

Le conducteur du bus 185

Aujourd’hui j’ai rdv kiné. J’aurai dû prendre le 183 sans me poser de questions.
Seulement, hier j’ai zappé de recharger mon pass navigo et donc j’ai dû faire tout un détour. C’est comme cela que je me retrouve à courir après un bus que je n’ai jamais fréquenté : le 185.
Je monte à l’arrière par peur de le rater (après un sprint d’enfer) mais comme je viens de payer 70e le mois je nnai pas envie de payer en plus 5e car je n’ai pas validé mon pass, je fonce donc jusqu’à l’avant du bus, c’est là que le conducteur m’interpelle en me disant que si je souhaite rester devant il vaudrait mieux que je me mette au niveau de la première porte pour ne pas être gênée par la porte. Je le remercie et je regarde le plan de ligne savoir où je descends j’ai une dizaine de stations pfff la loose. J’espère que ça va bien rouler et que je ne serai pas à la bourre. Il me demande où je vais je lui dis que j’ai rdv kiné avenue de gambetta et là il me dit qu’il cinnait bien l’équipe et on commence a papoter sport entraînements blessures kiné ostéo…Bref le temps est passé vite il me dit que c’est ici que je dois descendre. c’etait vraiment cool cette discussion, je lui souhaite une bonne journée il en fait de même.
Je regarde l’heure 9h55, yes je suis dans les temps! Et là je vois  »deux appels manqués » : c’est l’assistante à l’accueil qui m’annonce que ma kiné est malade…
Je suis deg et surtout KO … mais bon, le trajet était cool alors on va se rentrer et se reposer car la nuit était courte. Rdv torture de la rotule reporté à vendredi 9h. Woopwoop!

1- ah que le monde est petit.
2- parfois il suffit d’un rien pour apprécier une journée.

Have a nice day people!