La sonnerie.

Dimanche soir.

20h.

Bus 183.

bon-dé.

Une sonnerie retentit.

C’est LA musique de Stars wars. 

J’esquisse un leger sourire.

(Mon voisin quant à lui n’a pas l’air de trouver cela drôle vu l’air dédaigneux qu’il lui a adressé, le prenant de haut.)

Je reste intriguée, me demandant à qui cela peut-il être…

Pas le temps d’imaginer la personne, que ni une ni deux, elle décroche et s’exclame :

 « Mhm moui allô ? Aahh c’est le livreur ?! Nous ne sommes pas encore chez nous, vous pouvez laisser le paquet devant la porte xx au 4ème étage. Merci bien !» 

C’est Jean-Eude* qui a répondu.

(J’ai choisi d’l’appeler comme ça hein, je ne l’ai pas interpelé, entendons nous bien.) C’est un p’tit mec style 1er d’la classe. 

** 

Une sonnerie rythmée se déclenche alors.

C’est mon voisin, tout géné, son visage se decrispe, il n’en mène pas large désormais. 😉 

Smile.

Hier soir, bus 183. 20h.

On le sait, pendant les vacances scolaires c’est la misère dans certains transports.
Globalement les temps d’attentes rallongent et le nombre de personnes à bord s’amassent.
Hier, j’ai dû me tenir, le bras en l’air pour ne pas m’effondrer sur la dame assise avec ses courses.
C’est à ce moment là que le conducteur a pris la parole :  » bonsoir à tous, je sais, on est tous fatigués, personellement c’est mon dernier trajet de la journée, alors si vous pouviez vous serrer, – vous pouvez en profiter pour quelques câlins si vous voulez – Histoire qu’on ne reste pas une éternité à chaque arrêt et que tout le monde rentre chez soi au plus vite, bisous bisous! »

Bref, j’ai ha-llu-ciné …ca faisait si longtemps ! En tout cas j’ai bien rigolé. Merci.