Métro & Poésie

Ligne 6, Ce midi.

Mon regard divague et mes pensées s’envolent… avant de se poser sur un affichage délicatement inséré au wagon. Il s’agit du grand prix  poésie RATP dont je vous laisse apprécier les quelques lignes qui m’ont amusées…

 Recherche avenir, si possible en bel état,
Avec vue sur la mer et jardin à fleur de bois,
Proche transports humains et pas loin du café.
Coeurs givrés, pas sérieux, s’abstenir de rêver.

Aurélien Picot, 44 ans, Paris.

çà glousse…

17h30, ligne 7

Deux ados rentrent dans mon wagon, se calent en bavardant. Elles éclatent de rire -rire forcé- de façon à être entendues de tous. (Veuillez prendre note du fait que pour une fois j’avais décidé de ne pas mettre mon I-pod en marche mais bel et bien de sortir un livre, oui messieurs dames, cela m’arrive!) C’est à ce moment précis que l’une d’entre elle, parle si je puis-dire s’esclaffe bruyamment « Tu crois les gens ils nous entendent là? Naaaaaan parce qu’en vrai là je parle hyyYYYyper fort t’sais! mais personne dit rien tahuuu ». elles repartent de plus belle – » Nan mais en vrai, tu crois les gens ils s’disent quoi sur nous? genre c’est des folasses? ou des FP: Folles philosophes? hahahaha *çà glousse encore et encore* nan ou genre des lesbiennes? » (mines désemparées et yeux levés au ciel de ma voisine et moi-même)

à ma voisine de répondre « Si si on t’entends biiiien biiien hein, t’inquiète pas va! »

*FOU RIRE*

C’est ainsi que j’ai appris à découvrir en moins de 7 stations la jeune femme assise à côté de moi. Une étudiante Rouennaise depuis peu à Paris.

(tout en ayant pour fond sonore les deux ados, qui gloussent et commentent chacune des photos de profil facebook de l’une d’entre elle, la plus égocentrique des deux, qui demande sans cesse:  » et sur celle-là tu me trouves comment hein? moi j’aime bien ma bouche là elle est trooop belle dessus regarde! »)

Euuuh. une question me taraude: J’étais comme çà moi aussi ado? à vouloir me faire remarquer en parlant foooOOOOoort et en disant des conneries pareilles dans le métro? Nan sérieux, parce que là c’est pas possible quoi. NOWAY.SVP.(le)RI-DI-CU-LE.(netuepas) //Heureusement//

Noël, cadeaux… Métro?

Déjà en rade d’idées de cadeaux à offrir cet hiver?

Ligne 7 ce matin,
Mal réveillée mais déjà aux aguets j’aperçois une affiche qui attire mon attention:
 » à l’occasion des fêtes de fin d’année, Promométro ouvre une boutique éphémère de produits dérivés RATP à la station Franklin D. Roosevelt, du 6 au 21 décembre 2014. « 
Huuum. Pensive, je songe: Noël, cadeaux… métro?
Ah! bah il faut croire qu’il y a une certaine logique dans cette démarche.
Les étrangers seront de fait, surement ravis, de plus que le choix de la station est très stratégique.
Les citadins eux beaucoup moins, j’en suis certaine.

[PS: ceci n’est pas un appel aux cadeaux, -si merveilleux qu’ils soient- car il est vrai que le 11 décembre prochain je soufflerai mes 23 bougies. Pitié pas de torchons métro-ifiés. la lunch box WhyNot c’est pratique ou la batterie de poche çà peut dépanner m’voyez.]

agathedanslemetronoel